lundi 12 février 2018

La France moyennement classée en termes de démocratie

Dans la dernière page de notre blog, nous soulevons le fait que dans notre pays des droits de l'homme, notre esprit démocratique pouvait se désagréger.

Comme par hasard en lisant ce matin un article du site "Contrepoints", nous prenons connaissance d'un classement assez modeste de la France dans l'échelle de la démocratie dans le monde.

Mais ne désespérons pas, nous avons des pays où le rêve de la mise en place de la démocratie est encore très loin ; et les dernières élections nationales nous ont permis d'éviter le pire.

C'est pourquoi, nous pensons que les réflexions et les conseils de Stéphane Hessel dans son petit livre "Indignons Nous" sont toujours d'actualité

Dont dans ses conclusions

Aussi, appelons-nous toujours à "une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture, l'amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous."
A ceux et celles qui ferons le XXIème siècle, nous disons avec notre affection:
"Créer, c’est résister.
Résister, c’est créer."»
Indignez-vous !, par Stéphane Hessel


 A notre petite échelle, et sur certains dossiers nous le faisons au niveau local ; et quand on lit ou on écoute certains commentaires d'actualité, il faut s'indigner, sinon on risque de mourir idiot.



vendredi 9 février 2018

L'éolien répressif, pas encore en Lozère, mais pas loin

Dans le message précédent nous vous parlions de l'éolien répressif, à partir d'un article récent du site REPORTERRE.

Cette attitude de notre société à vouloir contrer les expressions citoyennes est très significative d'un esprit démocratique qui se désagrège. Heureusement nous avons encore un verrou judiciaire qui garantit un minimum les symboles marqués aux frontons de nos équipements publics. La justice vient de débouter une société de l'éolien qui se sentait bien à tord diffamée et injuriée par un article de presse, comme le rappelle Michel Gay par un article sur Métamag.

En Lozère nous n'en sommes pas encore là, mais il faut prendre des précautions, car l'esprit démocratique risque là aussi de se désagréger.

Prenons l'exemple du Monastier, où un très mauvais projet éolien à la jointure du futur PNR Aubrac et du site inscrit UNESCO est négocié par un promoteur auprès de la collectivité de Bourgs sur Colagne.

Dans un courrier par mel à monsieur le maire que nous vous avons mis en ligne sur ce blog, nous avons fait part de la question sur l'incohérence de ce projet, arguments et cartes à l'appui, et même nous lui avons signalé que cette question de bon sens pouvait être mise en ligne sur la page "Questions publiques" du site internet de la commune 
Vous ne trouverez pas ce questionnement sur la soit-disante page démocratique du site de la commune  ; et oui dans notre démocratie quand on soulève les bonnes questions d'intérêt public, on doit nous considérer comme des emmerdeurs, ou des donneurs de leçons. Pourtant dans notre questionnement nous ne donnons pas de leçons, nous affichons simplement des éléments factuels publics, et même dans ces éléments factuels nous avons oublié de rappeler à monsieur le maire, et conseiller départemental, que l'assemblée départementale avait voté à une large majorité en 2012 contre l'éolien industriel dans le département;

Toujours sur ce dossier éolien du Monastier, où un minimum d'esprit démocratique, devrait inciter nos élus à organiser un amont une réunion publique d'information avec débat sur la problématique de cohérence de ce projet éolien avec les enjeux de ce territoire lozérien, et bien non, il est préféré de mettre la population devant un fait accompli d'un dossier finalisé et en cours d'instruction, au travers d'une enquête publique, qui n'est pas de l'initiative de la collectivité locale, mais du promoteur dans le cadre de l'instruction de sa demande d'autorisation unique de son projet.
Il faut rappeler qu'un conseil municipal n'est pas en droit un espace de concertation publique préalable sur un grand projet, idem une enquête publique n'est pas un temps, un lieu, un élément de concertation préalable au sens de la loi ; une vraie concertation demande à minima une réunion publique d'information préalable avant le dépôt officiel d'un dossier en préfecture.

la Lozère qui se plaint souvent d'être un territoire oublié de la république, devrait avant de se plaindre faire une introspection sur son management local démocratique. La gestion aujourd'hui de l'éolien industriel sur nos territoires est bien le contre-exemple de ce qui devrait se faire en terme d'aménagement et de développement durable et de démocratie




Notre président communique sur cette exceptionnelle fresque parisienne ; nous déja en Lozère, nous l'avions déja bien avant dans la documentation de notre blog.