dimanche 15 octobre 2017

Quelques nouvelles sur l'Aubrac en Lozère

Tout d'abord 2 bonnes nouvelles :

1 / En faisant nos courses au super marché de Peyre en Aubrac, nous avons constaté qu'il était à la vente en rayon, un livre sur André Valadier "L'Aubrac au Coeur". Il est rare de voir une bibliographie sur une personnalité locale du temps de son vivant. André Valadier au vu de son itinéraire, de ses actions ,de son humanisme le mérite amplement. . Un Gand Bonhomme.Nous l'avons d'ailleurs constaté quand nous l'avions rencontré en tant que président du syndicat mixte de préfiguration du PNR Aubrac sur le sujet de l'exclusion de l'éolien industriel dans l'ensemble du périmètre du projet.

2 / Nous avons aussi pris connaissance d'une parution locale sur le NET : "la Revue Reliance Aubrac Margeride", une initiative que nous vous invitons à consulter. Dans nos grands espaces encore intègres nous avons besoin de ces espaces de "reliance".

Pour votre information, nous avions dit il y a 2 semaines que nos communes lozériennes en limite du projet de PNR n'étaient pas très réactives pour répondre à la consultation lancée début juin sur leur adhésion au projet. Vous pouvez le constater en consultant le site du PNR Aubrac, à ce jour elles n'ont pas encore répondu. Rappelez à vos élus qu'ils ont jusqu'à la fin du mois pour le faire.

 Et rappelons que comme à la Chaze de Peyre, nous avons des espaces identitaires à préserver de l'éolien industriel dans ce PNR Aubrac.

mardi 10 octobre 2017

Bonne nouvelle en Lozère, le NON du préfet au projet du col des 3 Soeurs

De temps en temps nous avons de bonnes nouvelles, l'association des Robins des Bois de la Margeride vient de nous transmettre la copie de l'arrêté de refus du préfet pour le projet éolien du col des 3 soeurs.
Il y a plusieurs mois lors de la présentation contestée du projet par le bureau d'études ce projet en mairie de Granrieu, nous avions dans un blog soulevé l'incohérence en particulier au titre des paysages et du patrimoine lozérien, de ce mauvais projet. Le préfet dans son arrêté ne dit pas autre chose.
 Lisez bien les considérants du préfet motivant ce refus, ils peuvent s'appliquer à tous les projets éoliens en Lozère. Et donc au projet éolien de la Chaze de Peyre. D'ailleurs nous faisons copie de cet arrêté au maire de Peyre en Aubrac et au PNR Aubrac, en leur signalant que le préfet peut rapidement sur ce dossier comme celui du col des Trois Soeurs prendre un arrêté de refus sans mettre en place la phase administrative d'enquête publique environnementale.

Nous ne sommes pas des utopistes, nos arguments contre l'éolien en Lozère sont professionnels, n'en déplaise à certains élus, à certains fonctionnaires, à certains habitants qui refusent de s'informer correctement et vont dans le sens d'un faux discours dominant.

Et pour ceux qui veulent s'informer, nous vous conseillons cet ouvrage  "Transition(s) électrique(s)". Avec l'éolien qui produit quand on n'en a pas besoin, et qu'EDF est obligé d'acheter au double du prix , et qu'ensuite doit brader parfois à des prix négatif, on est pas dans la transition énergétique magnifiée par certains, on est dans un scandale qui va nous plomber à terme. Mais pour l'instant il est plus facile de fermer les yeux.


Le projet éolien du Col des 3 Soeurs, est implanté juste derrière le Roc de Fenestre, avec sa table panoramique, qui confirme que l'on est dans un lieu emblématique de la haute Lozère. mais le dossier du projet éolien avait occulté cet important site local. Et l'administration qui juge sur dossier ferait bien de temps en temps de prendre une bonne paire de chaussures, un sac à dos, pour comprendre sur le terrain les enjeux de territoire. Si dans ses considérants nous sommes en accord avec les points traités, les enjeux sur le Roc de Fenestre y sont complètement occultés.

 

lundi 9 octobre 2017

Prudence en Lozère - on peut nous raconter n'importequoi

Nous vous mettons en lien un article du site "Contrepoints" qui soulève certaines erreurs affichées sur le site du parti "EN MARCHE".

A force d'affirmer des données manipulées, il est évident que le discours dominant alarmant sur le réchauffement climatique, la pollution généralisée, devient un moyen de management politique par la peur, dans le but de faire accepter des choix qui sont loin d'être justifiés. Ce n'est pas propre au parti En Marche, ce type de discours est sous-jaçant depuis longtemps.

Le plus grave c'est que ce discours dominant  s'ancre aussi dans la population de nos territoires ruraux, ce qui permet ensuite à certains élus de jouer sur ce discours pour faire accepter des projets contestables.

Les associations locales essaient avec leurs faibles moyens de lutter contre ce discours dominant, en particulier contre le risque du mitage éolien de nos espaces encore identitaires.Pour illustrer ce point, nous vous mettons en lien le courrier adressé aux élus par l'Association Environnementale du Sud Touraine. Vous y retrouverez les nombreux arguments que nous essayons de faire partager dans les nombreuses pages de ce présent blog.

Bonne lecture -


Pour ménager nos espaces de Lozère, n'acceptons pas que l'on nous raconte n'importe quoi. 
Et soyons vigilant car nos élus ne sont pas très réactifs,  par exemple pour soutenir le PNR Aubrac ; nous sommes bientôt à la fin de la consultation des collectivités et à ce jour nos communes lozériennes n'ont pas toutes répondu au syndicat mixte  
(prenez le temps de télécharger la carte interactive de consultation des communes)